Ordo Fratrum Minorum Capuccinorum

Log in
updated 10:22 PM UTC, Nov 29, 2021

Rencontre prochaine des capucins d’Europe

Après une année d’intense cheminement, nos pas nous conduisent à Częstochowa, cœur spirituel de la Pologne, au seuil du sanctuaire de Jasna Góra, où est conservée l’icône sainte de la Vierge Noire. C’est en ce lieu que nous, frères capucins d’Europe, seront représentés par nos ministres, custodes et délégués provinciaux du 11 au 16 octobre.

Chers frères, bien que nous ne puissions pas tous être présents, la rencontre concerne chacun individuellement et communautairement. C’est pourquoi, en plus de nous y unir spirituellement, nous pourrons suivre quelques-uns des moments de célébration et de rencontre grâce aux réseaux sociaux : FB « Le rêve de la fraternité - Les capucins en Europe »  (https://www.facebook.com/cappuccini.europa/). En plus des directs, une vidéo récapitulative et un journal quotidien seront partagés à la fin de chaque journée. Nous voulons nous sentir « tous frères », « fratelli tutti », dans un parcours qui nous unit et nous envoie sur des chemins renouvelés de fraternité.

C’est le 22 novembre de l’année dernière 2020 que notre ministre général, fr. Roberto Genuin, envoyait une lettre circulaire « Aux frères de l’Europe », inspirée d’une citation du pape François : « Je rêve d’une Europe qui soit une famille et une communauté. Je rêve d’une Europe solidaire et généreuse ». Le Ministre Général y traçait des lignes directrices pour l’animation de l’Ordre sur le Vieux Continent.

Dans cette Lettre, il développait quatre points particuliers qui aideraient à orienter un parcours d’animation : objectif, méthode, outils et contenus.

Comme objectif,  frère Roberto rappelait que « nous devons commencer à nous penser comme frères capucins européens ! ».  Le Ministre Général voulait ainsi souligner que nous sommes appelés, en nous appuyant sur notre tradition capucine, à développer une fraternité de grande envergure qui permette à tous les frères et à toutes les circonscriptions de se sentir pleinement impliqués et solidaires les uns des autres.

Au sujet de la méthode, il appelait à poursuivre notre réflexion et à trouver le courage de comprendre ce qui se passe en Europe et dans nos différents lieux. Ainsi pourrions-nous discerner les signes que Dieu sème même sur les chemins tortueux que nous traversons. Ces signes existent déjà, estimait le Ministre, et sont visibles et tangibles à travers les initiatives en cours, telles que : les fraternités Saint-Laurent, les collaborations internationales, les fraternités et les maisons interprovinciales. Nous devons partir de ces signes pour trouver une nouvelle méthode de vie fraternelle.

Dans son troisième point,  frère Roberto indiquait les sources, c’est-à-dire les  instruments nécessaires pour tracer de nouveaux chemins de fraternité : les services de la Curie Générale, disposés à accompagner chacun d’entre nous ; les différents groupes et secteurs ; la Commission pour la Méditerranée ; la Commission pour les fraternités Saint-Laurent ; la Ratio Formationis.

En ce qui concerne les contenus, il identifiait quatre domaines sur lesquels porter notre réflexion pendant ces journées : « la nécessité de mettre à jour les contours “structurels” de l’Europe », « le domaine de la formation », « les fraternités Saint-Laurent » et « la collaboration fraternelle internationale ».

Dernière modification le lundi, 04 octobre 2021 21:54