Ordo Fratrum Minorum Capuccinorum

Log in
updated 11:45 PM UTC, Jan 17, 2022

Nouveautés éditoriales

Nouveautés éditoriales

Automne 2021

Novita librarie

Voici les nouveautés éditoriales de l’Institut Historique des Capucins de l’automne 2021.

Acta Ordinis. Tabulae capitulorum generalium Fratrum Minorum Capuccinorum, II: 1625-1671, a cura di Vincenzo Criscuolo (Monumenta Historica Ordinis Minorum Capuccinorum, 42). Roma 2021, 24 cm., 607 p., ill. ISBN 978-88-99702-22-9

COPERTINA MHOMC 42

Ce volume reproduit le manuscrit numéroté AG 2 et conservé aux Archives Générales de l’Ordre : c’est le deuxième tome des Acta Ordinis, relatif à la célébration de huit chapitres généraux, respectivement de 1625, 1633, 1637, 1643, de 1650, 1656, 1662 et 1667 (les chapitres de 1529 à 1618 ont été traités dans le premier tome déjà publié). Ces chapitres, qui duraient généralement environ un mois et bénéficiaient de la participation d’environ 140 pères capitulaires, étaient essentiellement des chapitres électifs. Mais les problèmes qui ont progressivement émergé dans la vie de l’Ordre y ont également été discutés et résolus. En particulier, les doutes concernant l’observance de la règle et des constitutions y ont trouvé de premières clarifications, et ainsi que les divers aspects de la vie des frères à l’intérieur comme à l’extérieur des murs conventuels. Si dans les premiers chapitres les discussions étaient communes, à partir de 1656, huit commissions capitulaires furent constituées, auxquelles le traitement et la solution de problèmes particuliers furent confiés. Dans ces années, de 1625 à 1667, l’ordre des capucins connut une croissance constante, aussi bien numériquement que géographiquement : si au chapitre général de 1625 les couvents capucins étaient 1 192 et les frères 16 967, quarante-deux ans plus tard, au chapitre général de 1667, on enregistrait la présence de 1 509 couvents et 24 764 frères. Cette croissance numérique a conduit à la naissance de nouvelles provinces, avec des problèmes liés à la répartition des couvents et des frères, ainsi qu’à l’attribution de nouvelles zones d’expansion et à la délimitation des zones de mendicité. L’activité missionnaire connut elle aussi une forte croissance : elle était menée par les capucins au cours de cette période non seulement en Europe (normalement là où la présence anglicane, calviniste et luthérienne était forte), mais aussi en Afrique (Egypte, Ethiopie, Congo, Angola, Bénin ), en Asie (Turquie, Géorgie, Kurdistan, Mésopotamie) et aux Amériques (Canada, Brésil).

Une caractéristique des chapitres généraux capucins est la promulgation d’ « Ordonnances » particulières, véritables actes législatifs concernant la prière commune et l’observance régulière, la sauvegarde d’un style de vie pauvre et austère, la formation spirituelle et culturelle des jeunes, le gouvernement central, celui des provinces et des couvents, la vie et l’activité des prédicateurs, l’impression des livres et l’ordre de préséance parmi les frères. Les mesures réglementaires précises n’y manquent pas, comme l’interdiction de pratiquer des exorcismes, de manger dans les cellules et de les fermer à clef, ainsi que l’interdiction de fumer et de consommer du tabac sans prescription médicale spécifique.

Source : http://www.istcap.org/component/k2/mhomc-42.html

 

 

Dernière modification le jeudi, 25 novembre 2021 00:53